Mes limaces holistiques

Au printemps, une fièvre jardinière s’empare de nombreux individus. Ne vous inquiétez pas, les limaces veillent au grain et tempèrent inexorablement ces ardeurs. Vos salades amoureusement repiquées ? Disparues !  Vos tendres semis sortant à peine de terre ?Exterminés! Mais est-ce que les limaces ont été créées dans le seul but de stimuler l’imagination assassine des jardiniers ?  En fait, ces petits animaux ne sont pas nos ennemis jurés et nous ne sommes pas obligés de nous livrer à une guerre sans merci. Certains prétendent même s’en faire des alliés. Il s’agit d’adopter une vision holistique, c’est à dire de considérer notre jardin comme un écosystème qui doit être le plus équilibré possible afin que chaque élément trouve sa place et agisse en synergie avec les autres.

limace-2

Afin de trouver des solutions il est toujours intéressant de regarder ce qui se passe autour de soi. L’habitat naturel des limaces est la litière des forêts fraîches et humides. Mais là-bas, les petites plantules poussent sans granulés bleus ni pièges à bière ni catapulte à gastéropode.  Il y a donc une différence entre ces zones boisées et nos jardins.  Et si cette différence était justement le bois ? En forêt, il y a beaucoup de bois mort avec des champignons qui poussent dedans, amorçant ainsi un cycle de digestion qui abouti à l’enrichissement du sol. Les limaces, parfois herbivores mais essentiellement mycophages et détritivores, sont comme les champignons capables de digérer la lignine. Elles sont peu nombreuses car la digestion est principalement assurée par les champignons.  Dans notre jardin, par contre, il y a peu de champignons et les limaces prospèrent. Pour les réguler il est judicieux de favoriser la présence de champignons en leur fournissant de la lignine: bois mort dans et sur le sol mais aussi plantations d’arbres et arbustes. La quantité de limaces présentes dans notre jardin est révélatrice de l’équilibre en matières organiques. Plus on se rapprochera de l’équilibre, mieux leur nombre se régulera. Et là, elles joueront pleinement leur rôle: recyclage de la matière organique en décomposition, liaison du sol grâce au mucus qu’elles produisent et création de galerie qui aèrent et hydratent le sol.

limace-3

Dans certaines conditions, leur population peut augmenter et causer des dégâts sur les cultures. La modification de certaines pratiques culturales visant à se rapprocher d’un écosystème forestier équilibré pourra réguler leur nombre:

  • Présence de matière organique en décomposition pour les nourrir: ne pas trop désherber le jardin, et quand vous récoltez une salade par exemple, laissez la racine en terre et laissez sur place les feuilles que vous ne mangerez pas. 
  • Richesse fongique grâce à la présence de lignine dans le sol. Ce sont les champignons qui vont assurer la fonction digestive de l’écosystème et la population de limaces restera à un niveau basique: présence de bois mort et plantation de végétaux ligneux.
  • Plantes en bonne santé: les limaces s’attaquent préférentiellement aux plantes malades, stressées, abîmées qu’elles éliminent freinant ainsi la propagation de maladies. Plantez des légumes adaptés au climat et au terrain dans des conditions où les plantes peuvent bénéficier d’une nourriture saine et se défendre contre les limaces: sol riche en humus et peu travaillé.
  • Favoriser la faune sauvage régulatrice en augmentant la biodiversité et en laissant des îlots sauvages. Vous pouvez aussi les attirer vers leurs prédateurs en disposant du bois qui se décompose dans un coin frais et humide et en semant de jeunes friandises comme les crucifères. Celles-ci seront fort appréciées au printemps après un long jeûne hivernal et contribueront à détourner leur appétit vorace de vos tendres semis. Et si vous avez des poules ou des canards laissez leur accès à ces hôtels à limaces.
  • Enfin, les cultures les plus fragiles peuvent être paillées avec de la fougère aigle ou des feuilles d’acacia. Et évitez d’arroser le soir si vous ne voulez pas créer un havre idyllique qui profitera à vos limaces toute la nuit.

plantule

Toutes ces solutions vont contribuer à réguler les populations de limaces dans votre jardin. Mais il faudra du temps pour créer un équilibre et il restera toujours des épisodes aigus. L’essentiel est de changer sa façon de voir les choses. Alors cette année, combien de temps mettrez vous avant de déclencher les hostilités ?

Références:

Hervé Coves, La gestion holistique des limaces, Université populaire de permaculture, printemps 2014, visible sur: www.youtube.com/watch?v=DQ3Da73IGtw

Natacha Leroux, Permaforêt, Cultiver avec les limaces et les escargots, 19 juillet 2014, visible sur: permaforet.blogspot.fr/2014/07/limaces-et-autres-gasteropodes-amis-du.html

Terre d’humus, La salade qui narguait la limace, 5 juin 2012, visible sur:  www.terredhumus.fr/-actualits-19/105-05juin12-la-salade-qui-narguait-la-limace

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s