fascinantes fasciations

Vous connaissez le bouillon blanc ? C’est une superbe plante qui développe la première année une rosette de feuilles toutes douces avant de s’élever en une magnifique tige portant de nombreuses fleurs jaunes

une tige fleurie de bouillon blanc  

Je me promenais dans les prés afin de récolter ses fleurs pour mes tisanes lorsque je suis tombée sur un phénomène étrange : au lieu de pousser en pointe comme toutes ses voisines, voilà qu’une tige fleurie avait décidé se s’étaler et de former une espèce de spatule. Alors là, tilt ! Je me suis aussitôt rappelée d’un très lointain cours sur le développement des plantes et d’une fleur de pâquerette aperçue quelques années plus tôt qui avait une forme ovale : il s’agissait d’un bel exemple de fasciation.

 bouillon blanc fascié      

En fait, c’est très simple, : à la pointe de la tige des plantes, il existe une zone où les cellules se multiplient et permettent la croissance en longueur. Les cellules issues de cette multiplication se répartissent normalement de façon équilibrée pour former une tige plus ou moins ronde. Parfois, cette zone de multiplication s’étale et devient linéaire. Les tiges prennent alors une forme aplatie comme chez mon bouillon blanc. Ce phénomène peut aussi toucher les fleurs qui deviennent ovales et même les racines

.Et vous savez pourquoi il se met à pousser comme ça ? Ben, moi non plus. Et les scientifiques sont assez perplexes. Ils ont trouvé plusieurs causes possibles ( infection par un virus ou une bactérie, lésion mécanique, agression chimique, modification environnementale, cause génétique) mais n’ont pas élucidé les processus qui interviennent. Il ne s’agit pas d’une forme de cancer car les cellules issues de la multiplication sont normales et leur développement n’est pas anarchique. Parfois les graines issues de plantes fasciées donnent des descendants présentant les mêmes caractéristiques. Si la fasciation est stable (car elle peut aussi disparaître spontanément) il est possible de la multiplier par bouturage ou greffage.

Et ça, c’est une aubaine pour les fleuristes qui ont développé des variétés de plantes vraiment étranges : célosie crête de coq, saule éventail, cactus crêté,… Ouvrez l’oeil, et vous finirez par en voir dans la nature … ou chez votre fleuriste préféré !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s